Archeosiège

On the 2nd and 3rd of April 2015 the University of  Valenciennes and Hainaut-Cambrésis organises an interdisciplinary workshop on the archeology of siege warfare. Looking at the case of the early modern frontier between France and the Low Countries, the presentations promise to bring new insights into the material history of military border interaction:

L’archéologie ouvre aujourd’hui un champ nouveau d’analyse des dynamiques de guerre, notamment par la découverte de vestiges de campements laissés par les mouvements de troupes. Le croisement de ces apports récents avec les sources géo-historiques permet de reconsidérer l’importance de la logistique technique, humaine, militaire, administrative et financière sur la construction des frontières du nord-ouest de l’Europe et le développement d’une armée de métier, entraînée pour appliquer des techniques innovantes issues des travaux des ingénieurs militaires, entre les XVIe et XVIIIe siècles. L’objectif des organisateurs de ces journées consacrées à l’archéologie des guerres de siège sur la frontière disputée et mouvante entre la France et les anciens Pays-Bas durant la période Moderne, est de produire une synthèse scientifique qui renouvelle la question. Les contributions permettent de croiser les derniers apports de l’archéologie, de l’histoire militaire et de la géopolitique historique, dans une démarche transdisciplinaire et transfrontalière.

More information about the programme can be found here.

This entry was posted in Blog.

Leave a Reply